Coupe du monde 2018

Un arbitre du Mondial suspecté de corruption

Un arbitre du Mondial suspecté de corruption
Retour de bâton pour Fahad Al-Mirdasi / CC

L'arbitre saoudien Fahad Al-Mirdasi est visé par une enquête dans son propre pays. Alors qu'il fait parti des 36 arbitres sélectionnés par la FIFA pour la Coupe du monde, Fahad Al-Mirdasi s'est vu retirer l'arbitrage de la finale de la coupe d'Arabie Saoudite par sa propre fédération. De quoi laisser planer le doute sur sa présence en Russie.

Déjà présent lors de la dernière Coupe des Confédérations, l'arbitre saoudien Fahad Al-Mirdasi est l'un des arbitres les plus en vue de la Confédération asiatique de football (AFC) dont fait parti l'Arabie Saoudite. À ce titre-là, il est l'un des 36 arbitres qui officieront durant la Coupe du monde en Russie. Enfin, il devait officier durant la compétition. Car depuis ce dimanche, la participation de l'arbitre de 32 ans au mondial semble compromise. Alors qu'il devait arbitrer samedi la finale de la King's Cup (la coupe d'Arabie Saoudite) entre Al-Ittihad et Al-Faisaly, la Fédération saoudienne de football (SFF) lui a retiré l'arbitrage de ce match à quelques heures du coup d'envoi. La SFF avait alors donné comme raison que Fahad Al-Mirdasi faisait l'objet d'une enquête sans toutefois apporter plus de précision. Mais selon les médias locaux, cette enquête a été lancée en raison de soupçons de corruption de l'arbitre international. Le journal Asharq Al-Awsat va plus loin en affirmant que c'est l'arbitre lui-même qui aurait contacté l'un des deux clubs pour le favoriser. Pour l'instant, la FIFA n'a pas encore réagi tandis que c'est le célèbre arbitre anglais, Mark Clattenburg qui a arbitré la finale de la King's Cup.